Home
 
J’ai du mal à résister à l’appel du calisson d’Aix, surtout depuis que j’en ai gouté de très très bons aux halles d’Avignon (où j’ai aussi découvert des olives picholines à l’ail ciselé à tomber par terre – petit clin d’oeil à ma Gaby chérie !).

Cet été, j’ai fait le grand saut et j’en ai préparé moi-même. Une occasion de vous faire partager une recette un peu longue mais pas si compliquée que ça. Le seul hic de la préparation, ce sont les ingrédients pas toujours faciles à se procurer : le melon confit (assez cher) et la feuille azyme. Je me suis passée de cette dernière, pourtant fort utile. Certaines recettes proposent de la remplacer par des feuilles de riz pour les nems, mais n’en ayant pas trouvé non plus, j’ai donc fait sans.
Voici donc comment préparer ces petits délices tout mignons, tout doux et tout sucrés.

Pour une bonne vingtaine de calissons, il faut :
– 300g de poudre d’amandes
– 200g de sucre glace
– 220g de melon confit
– 40g d’écorces d’orange confites
– 2 cuillères à souipes de fleur d’oranger
– 1 feuille azyme (dans l’idéal, mais finalement c’est pas obligatoire)

Puis pour le glaçage à la fin de la recette, il faut :
– du sucre glace
– 1 blanc d’oeuf

Comment on fait ?

– On commence par mélanger la poudre d’amande et le sucre glace, puis on étale le tout sur une plaque qu’on met au four pendant 30min à 120°C (pour faire sécher, la poudre d’amande c’est gras).
– Pendant ce temps, on mixe les fruits confits coupés en morceaux pour obtenir une pâte assez fine. Alors, oui, le mixeur fait un bruit de dingue, enfin peut-être parce que le mien à presque 20 ans !)
– Ajouter la fleur d’oranger aux fruits mixés, puis remixer.
– Ajouter la préparation d’amandes+sucre glace, mixer encore une fois pour obtenir une pate homogène. il ne faut plus voir de morceaux de fruits !
– On étale la pâte sur une plaque recouverte de papier cuisson avec un rouleau à pâtisserie, et on laisse sécher une bonne heure (et si vous la mettez dehors, c’est encore mieux). C’est théoriquement l’étape où intervient la feuille azyme, à la place du papier cuisson (non, ce dernier ne se mange pas par contre).
– Vient ensuite, au bout d’une heure de patience, l’emporte-piéçage (oui, alors ce mot n’existe pas mais je suis un peu fatiguée pour trouver autre chose). N’ayant pas, comme à mon habitude, l’emporte-pièce de forme adéquate, j’ai décidé de faire de mignonnes petites fleurs (pardon, pardon, désolé). Allez zou, c’est parti.
– Vous remarquerez qu’il y a beaucoup de perte. Je n’ai pas trop osé réutiliser la pate pour faire d’autres calissons vu qu’elle avait séché.
 
– Le glaçage : mélangez blanc d’oeuf et sucre glace de façon à obtenir une texture épaisse. Badigeonnez-en chaque calisson et laissez durcir.
– Voilà, c’est prêt ! Il ne vous reste plus qu’à déguster !
 
Joyeux appétit !
Publicités

Une réflexion sur “Mercredi, c’est calissons maison !

  1. Yeah!! Une recette bien de chez moi! Va falloir que j'essaye cette recette maison (qui m'évitera de me ruiner pour en acheter ne serait-ce qu'une mini-boîte de 5!)Ca à l'air trop bon et pas trop compliqué! Merci Bibi pour ce bon tuyau!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s